24 juin 2010

"Donjons et Dragons : la Puissance Suprême"

Bon je vous ai parlé de "Terreur point com" et je n'ai vraiment pas la force de vous parler d'un autre nanar d'épouvante... Par contre en ce qui concerne la fantasy je suis encore en forme. Et oui "Walled in" c'est pas encore pour cette fois.
Comme le répète ma chère et tendre Shauni parfois il y'a des suites qui ne devraient pas exister. Mais est-ce que ça s'applique aussi quand le premier épisode était déjà mauvais ?


Que se passe t-il dans ce cas là ? Et bien on espère un miracle, une suite qui redorera l'image d'un titre surtout quand il est prestigieux... Et oui je vais vous parler de "Donjons et Dragons" non pas le jeu de rôle ou le jeu vidéo... Non pas le premier film raté au cinéma... Je vais vous parler de sa suite...


d_d_jacquette

Vous n'en rêviez pas ? Ils l'ont fait quand même !


Alors je vois déjà vos visages quand vous lirez ces lignes, avec des yeux exorbités voulant dire "QUOI ! Ils ont fait une suite ????" 
Et bien oui et elle s'intitule "Donjons et Dragons, la puissance suprême". Pour bien se mettre dans le contexte rappelez vous le 25 decembre 2001. Oui, souvenez vous à cette date sortait "Donjons et Dragons" le film. Les bandes annonces annonçaient un film grandiose avec des effets spéciaux fabuleux, des combats impressionants, un univers allant au delà de l'imagination... Finalement nous avions tous eu droit à un navet tout juste aussi bon que les téléfilm passant sur M6 en deux parties, avec des effets spéciaux moins beaux que des graphismes de Playstation, un scénario pourri et, cerise sur le gateau, un des frères Wayans dans le rôle d'une espèce de Jar Jar Binks mais en encore plus énervant. Une grande désillusion ce jour de Noel...


mechant

Il est censé faire peur ou faire rire en fait ?


Mais maintenant une suite est sortie. Va-t-elle sauver la face de D&D au cinéma ? La réponse est non... ben oui sinon il ne serait pas sur ce site. Première constatation : oh mon dieu que c'est laid ! Les effets spéciaux sont pires que dans le premier ! Tentez une expérience chez vous : prenez un briquet, prenez une allumette et allumez l'allumette avec le briquet, que se passe-t-il ? Si la réponse est une étincelle, bravo vous pouvez prétendre au poste de directeur des effets spéciaux de "D&D la puissance suprême". Si votre réponse est rien alors vous êtes très mal barrés dans la vie. Tout dans ce film est laid. Même les elfes sensé être beaux et irrésistibles dans toutes les mythologies sont ridicules, l'une d'elle est d'ailleurs un clone raté de Xena la guerrière et parlons du héros... Qui a pu penser qu'il serait crédible en jeune héros alors qu'il a un physique de vieux prêtre pervers (avec le regard qui va avec) ? Mais bon un film ne repose pas sur ses effets spéciaux, ses décors etc... Si les dialogues et le scénario sont bons, ça peut sauver un film. Et là, force est de constater que...


xena

On vous a déjà dit : c'est pas ici le casting pour Xena !


C'est pire que dans le premier qui volait déjà pas très haut. Résumons :
Damodar (qui est mort dans le précèdent opus mais bon...) met la main sur le globe noir qui sert à invoquer le grand dragon qui détruira le monde. Il reste peu de temps avant le réveil du dragon et 5 héros partent à l'aventure pour trouver le globe et empêcher la destruction du monde. Oui c'est le scénario type pour ce genre de film, on dirait que le scénariste avait un texte a trou et qu'il a complété avec les noms des protagonistes de l'histoire... 
A part cet incroyable scénario nous avons droit a :

 - Des dialogues magnifiques...(je suis ironique)
 - Des combats à pleurer de rire
 - Des personnages hauts en couleurs 

Puis après tout ça nous avons droit à un happy end classique où tout le monde vivra heureux, sauf ceux morts pendant le combat. Tout au long de l'aventure vous pourrez remarquer un fait assez troublant : apparemment dans ce monde les nains font 1m75 et sont aussi grands que certains humains...


echec

A défaut d'autre chose, ils savent jouer aux échecs ..


Bon en résumé cette suite fait fort, elle arrive à être pire que son grand frère, ce qui fait que finalement en regardant cette horreur le premier film devient...moins pire. Mais tout cela ne sert à rien car les 
deux films auront le même parcours, ils finiront dans l'oubli tout comme les acteurs que l'on a jamais revu depuis.


Je renferme donc ce film dans le Shame Center et, si vous êtes sage, un jour je parlerais du premier opus.


Myster Mask

Posté par shame-center à 15:40 - - Permalien [#]